L’amorce d’un fond en W à concrétiser

350000a
350000a

A 23h55 : La nouvelle de progrès importants vers la fin de la guerre en Libye et un indice de la Fed de Chicago en baisse de -0,06 au lieu des -0,36 attendus n’auront apporté qu’un vent de reprise éphémère. Le marché ne s’améliore pas face à une Europe de plus en plus prisonnière de lourdes contradictions entre son obsession du désendettement à court terme et l’insuffisance de croissance qui risque de générer un cercle vicieux de nature à saboter le but visé.
En dépit d’une hausse apparemment consistante sur le Cac 40, le chandelier du jour avec une grande ombre en haut et une clôture bien en deçà des 3100 marque un nouvel échec peu enthousiasmant en ce qui concerne la santé technique du marché.
Cet échec correspond bien sûr à l’incapacité du S&P500 à franchir les 1130 points, également en clôture, après une tentative de rebond en début de séance. L’indice finit sous le seuil clé des 1130 à 1124 en gain insignifiant de 0,03 %, mais évite de tester à nouveau le support critique des 1100 points. Le Dow Jones finit pour sa part sur une petite hausse de 0,34 % à 10 854, et le Nasdaq, symbole de progrès, de technologie, et de perspectives de croissance, se stabilise à peine en gagnant 0,15 % à 2345 points.
Au regard du chandelier du jour plutôt mitigé, la réalité du rebond du Cac 4 ne sera crédible et probable qu’avec le franchissement des 3100, en harmonie avec celui des 1130 sur le S&P 500. Dès lors, le Cac devrait tendre vers la pointe d’un fond en W à 3280, et après franchissement enclencher une reconstruction vers 3400, 3500, et au mieux 3650 points.
Dans le contexte négatif actuel, on voit mal quel catalyseur pourrait permettre une telle reprise en dehors de l’intervention du seul homme capable d’infléchir la folle course des marchés en la personne de Ben Bernanke, dont le monde attend des mesures stimulantes lors de son discours vendredi à Jackson Hole. El reste à espérer qu’il ait le pouvoir malgré les conflits politiques, de mettre en place des mesures positives, de nature à restaurer un minimum de confiance en un retour de la croissance.

350000b


CAC (PXI)
Principaux indicateurs
Cours au le 27 oct 2020 Performance Indicateurs
4730,66 (-1,77%)€ à 1 mois :  0,02% Volume moyen 20 jours : 3,6 M
à 4 mois : -3,82% Résistances : 4760 / 4800 / 4840 / 4885 / 4940 / 5000 / 5075 / 5210 / 5270 / 5395 / 5500 / 5535 / 5600 / 5672 / 5700 / 5750 / 5780 / 5830 / 5920 / 5965 / 6000 / 6065 / 6110 / 6200 / 6310
à 6 mois : 5,52% Supports : 4660 / 4610 / 4575 / 4360 / 4300 / 4140 / 3960 / 3790 / 3580 / 3340 / 2900 / 2680
à 1 an : -19,36%

Consensus »


2 comments

  1. steve   •  

    Pour moi, le contexte n’est pas si négatif que cela : Premièrement, les résultats du premier semestre des entreprises ont été bons et les perspectives annoncées par les chefs d’entreprises sur le deuxième semestre sont bonnes également. Deuxièmement, ces entreprises n’ont pas beaucoup de dette. Enfin la croissance mondiale est estimée (après révision à la baisse) entre + 3 % à + 4 % tout de même !

    • Olivier Anger   •     Author

      Vous avez tout à fait raison, mais le problème est politique. Les politiques d’austérité n’ont de sens qu’en période de forte croissance. Il faut créer de la richesse pour avoir de quoi résoudre les déficits.
      Sans projets crédibles de relance de croissance, la peur légitime de l »austérité détruit la confiance et cela risque de peser sur la marche des entreprises, avec pour conséquence de nouvelles révisons à la baisse de ces prévisions de croissance.
      Autorité monétaire suprême, Ben Bernanke devrait en être conscient et cela pourrait changer la donne vendredi. Mais il serait bon que les politiques prennent le relais, et exercent un peu plus leur imagination sur les moyens d’économiser des dépenses inutiles, de générer de la croissance et de la richesse plutôt que sur les innombrables moyens de ponctionner encore et sans cesse de nouveaux impôts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.