Hausse du brut et de l’euro sans impact immédiat

350000a


L’économie américaine continue d’émettre des signes positifs, avec en fin de semaine la publication d’un indice de confiance du consommateur selon l’université du Michigan au plus haut depuis un an, et au-dessus des attentes à 75,3 au lieu de 73. En Europe, l’attente d’une deuxième injection de liquidités de la part de la BCE la semaine prochaine soutient également le marché. Mais il reste difficile de sortir l’actuelle période de congestion, marquée par une nette baisse de la volatilité, laquelle témoigne d’une grande complaisance de la part des investisseurs.
Le CAC 40 continue d’évoluer à l’intérieur d’un biseau ascendant de court terme sous une résistance désormais située vers 3500 points, et au-dessus d’un support à 3415, dont l’improbable rupture pourrait induire un retrait vers 3370, et en cas de difficultés majeures jusqu’à 3250 points.
Pour leur part, les indices américains conservent un biais plutôt positif, le Dow Jones cède -001 % à 12 983, le Nasdaq progresse de 0,23 % à 2964, et le S&P 500 en hausse de 0,17 % à 1366 reste collé à la résistance clé des 1370, dont le franchissement ouvrira la voie vers ses records historiques à 1560 points.
Les marchés bénéficient depuis la fin novembre d’une tendance clairement positive, et les prochaines dispositions de la banque centrale européenne en vue d’insuffler encore beaucoup de liquidité dans les banques devraient continuer d’alimenter la tendance. En revanche la hausse continuelle des cours du brut et de l’euro, positifs à très court terme, stigmatisent une tension de plus en plus palpable avec l’Iran, qui constitue une menace pour la pérennité d’une tendance dont on voit sinon assez mal pour quelle raison elle devrait en rester là.
Sur un plan fondamental, la projection des résultats des entreprises, sauf incident majeur, devrait conduire les indices plus hauts, vers 3600, voire 3800 sur le CAC 40, mais nous n’en sommes pas tout à fait là, surtout aussi longtemps que la menace évoquée ci-dessus restera d’actualité.
A priori, et sauf accident, celle-ci oblige à conserver une exposition sans levier excessif, mais à acquérir quelques positions vers 3450, a fortiori vers 3420, en attendant un franchissement éventuel de la résistance haute à 3500 points…

350000b


CAC (PXI)
Principaux indicateurs
Cours au le 27 oct 2020 Performance Indicateurs
4730,66 (-1,77%)€ à 1 mois :  0,02% Volume moyen 20 jours : 3,6 M
à 4 mois : -3,82% Résistances : 4760 / 4800 / 4840 / 4885 / 4940 / 5000 / 5075 / 5210 / 5270 / 5395 / 5500 / 5535 / 5600 / 5672 / 5700 / 5750 / 5780 / 5830 / 5920 / 5965 / 6000 / 6065 / 6110 / 6200 / 6310
à 6 mois : 5,52% Supports : 4660 / 4610 / 4575 / 4360 / 4300 / 4140 / 3960 / 3790 / 3580 / 3340 / 2900 / 2680
à 1 an : -19,36%

Consensus »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.