Les test des plus bas reste à réussir

350000a
350000a

A 19h00 : Les séances sans statistiques donnent au marché l’occasion de s’ajuster sans influence extérieure. À ce titre, la semaine s’achève à nouveau dans une grande volatilité, sur des éléments techniques mitigés, et malheureusement insuffisants pour évoquer un rebond technique consistant, qui pourrait néanmoins prendre corps d’ici peu.
Le CAC 40 parvient à tester avec un relatif succès le support majeur des 2960, en reflet assez classique de la séance noire du 18 août, pour terminer sur un chandelier mitigé, légèrement au-dessus des 3000. Il est important que l’indice ne clôture pas en deçà de 2960, et plus encore qu’il ne casse pas les plus bas récents à 2895 points.
Le Dow Jones avait fait un début de séance assez encourageant pour envisager un rebond technique, mais la tendance baissière aura repris le dessus avant le week-end, pour terminer la semaine en repli de -1,57 % à 10817, le Nasdaq perdant encore -1,62 % à 2341, là encore en sous performance défavorable par rapport à ses homologues, et le S&P 500 chute de -1,50 % à 1123, malheureusement en deçà de ce qui était un support important à reconquérir à 1130, pour éviter un retour en test des potentiel des 1100 points.
Il faut bien avouer que l’indicateur de la Fed de Philadelphie en chute catastrophique peut justifier des interrogations au sujet de la pérennité la croissance attendue pour cet été. En revanche, les dernières ventes au détail couplées à un ré-endettement des ménages américains ne va pas dans le sens de l’authentique retour en récession que le marché est en train d’intégrer dans la déroute généralisée et sans discernement des cours actuels.
La lecture du RSI à 10 semaines sur le graphique à long terme suggère un imminent rebond, peut-être jusqu’à la zone des 3650, qui pourrait surgir à l’occasion d’annonces importantes face à la gravité de ce qui en train de se produire, et peut-être notamment à l’occasion de la réunion des banquiers centraux à Jackson Holes le 26 août.
Il y a un an, cette même réunion avait été l’occasion de lancer le QE2 au terme d’une mauvaise face baisse, pour contrer un marché au bord de la dépression, alors inquiet du retour en récession.
Ben Bernanke avait évoqué l’existence de mesures destinées à stimuler la croissance il y a quelques jours en assurant le marché de taux très bas jusqu’en 2013. Au vu de l’ampleur des dommages sur les actifs financiers en train de se produire, on peut raisonnablement espérer et gager qu’il n’y restera pas impassible…

350000b


CAC (PXI)
Principaux indicateurs
Cours au le 27 oct 2020 Performance Indicateurs
4730,66 (-1,77%)€ à 1 mois :  0,02% Volume moyen 20 jours : 3,6 M
à 4 mois : -3,82% Résistances : 4760 / 4800 / 4840 / 4885 / 4940 / 5000 / 5075 / 5210 / 5270 / 5395 / 5500 / 5535 / 5600 / 5672 / 5700 / 5750 / 5780 / 5830 / 5920 / 5965 / 6000 / 6065 / 6110 / 6200 / 6310
à 6 mois : 5,52% Supports : 4660 / 4610 / 4575 / 4360 / 4300 / 4140 / 3960 / 3790 / 3580 / 3340 / 2900 / 2680
à 1 an : -19,36%

Consensus »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.