Modeste consolidation

350000a


En l’absence de statistique économique américaine importante, les marchés ont tendance à consolider modérément sous l’influence d’un PMI européen reflétant l’atonie en Europe, mais ne trouvent guère de motifs à un recul très appuyé, et moins encore à repartir de l’avant.
En témoigne l’évolution du CAC 40 à l’intérieur d’un biseau ascendant sous une lourde résistance oblique, actuellement située vers 3485, avec la formation ce jour d’un chandelier plus mitigé, qui étaye la présence d’un support à 3435, dont l’enfoncement pourrait induire un test intéressant de la récente zone de sortie de congestion à 3415 points.
Le Dow Jones fait preuve d’une certaine hésitation à s’affranchir d’un seuil purement symbolique à 13000. Il recule de -0,21 % à 12 938, tandis que le Nasdaq reflue pour la troisième séance consécutive, de 0,52% à 2933, et que le S&P500 continue de caler sous les 1370, ancien record de 2011, en cédant -0,33 % à 1357 points.
Il n’aura pas fallu longtemps à l’agence Fitch pour dégrader la note des obligations grecques au statut d’obligations pourries, tandis que le Parlement grec s’empresse de faire voter des mesures destinées à creuser un peu plus encore le déficit de façon à obtenir l’aide financière de 130 milliards promise par l »Europe…
Le marché n’est pas dupe de l’incohérence manifeste entre une récession aigüe et la possibilité de rembourser un endettement colossal, et à l’aune d’une situation iranienne un peu tendue, les cours du brut ont tendance à se crisper chaque jour un peu plus, provoquant un peu d’inquiétude sur les marchés. Une hausse prolongée et forte pourrait réduire les perspectives de croissance économique mondiale, et freiner ou même stabiliser la progression des marchés, lesquels demanderont une injection massive de liquidités de la part de la BCE en fin de mois pour pouvoir créer une nouvelle et forte impulsion haussière.
En attendant, il reste probablement judicieux de procéder à quelques achats en cas de repli non garanti vers la zone des 3415, dans l’idée pour le court terme d’alléger à l’occasion de rebonds vers 3460 à 3480 points.

350000b


CAC (PXI)
Principaux indicateurs
Cours au le 27 oct 2020 Performance Indicateurs
4730,66 (-1,77%)€ à 1 mois :  0,02% Volume moyen 20 jours : 3,6 M
à 4 mois : -3,82% Résistances : 4760 / 4800 / 4840 / 4885 / 4940 / 5000 / 5075 / 5210 / 5270 / 5395 / 5500 / 5535 / 5600 / 5672 / 5700 / 5750 / 5780 / 5830 / 5920 / 5965 / 6000 / 6065 / 6110 / 6200 / 6310
à 6 mois : 5,52% Supports : 4660 / 4610 / 4575 / 4360 / 4300 / 4140 / 3960 / 3790 / 3580 / 3340 / 2900 / 2680
à 1 an : -19,36%

Consensus »


1 comment

  1. pierre   •  

    A mon avis, le cac fait juste un simple rebond technique depuis le début de l’année. Typique du marché baissier. Quand aux US les indicateurs sont en surachat, mais comme jusqu’à preuve du contraire ils sont en tendance en ligne, tout est donc maintenu sous perfusion, … Faut s’attendre à une consolidation plus marquée. J’ai l’impression que sur le plan technique on se retrouve dans une configuration analogue à celle de l’année dernière, donc extrême méfiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.